Elle avait une personnalité complex, l’impératrice Catherine, « la plus grande »… Despote éclairée, stratège avisée, très cultivée, amie des grands écrivains de son temps, protectrice des artistes – et en même temps, une monarque à la main de fer, au besoin gantée de velours… Et, en un sens, une self-made woman. Un diamant qui s’est taillé lui-même, comme le dit le sous-titre de l’exposition sur « Catherine la plus grande » qui vient de s’ouvrir à l’Hermitage d’Amsterdam.

Source: Catherine la grandissime

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s